Les relations amoureuses avec une célébrité sont-elles toujours compliquées?

Sébastien a une vie publique trop encombrante. J’en souffre et lui aussi, il est tant que l’un de nous prenne une décision. Nous ne nous voyons plus qu’entre deux portes et cela ne peut plus durer. C’est la raison pour laquelle je lui ai fait remarqué que « Y’a trop de gens qui t'aiment, et tu ne me vois pas,... afficher plus Sébastien a une vie publique trop encombrante. J’en souffre et lui aussi, il est tant que l’un de nous prenne une décision. Nous ne nous voyons plus qu’entre deux portes et cela ne peut plus durer. C’est la raison pour laquelle je lui ai fait remarqué que « Y’a trop de gens qui t'aiment, et tu ne me vois pas, je ne sortirai pas indemne de cet amour avec toi. Il y a trop de gens qui t'aiment, qui tournent autour de toi. Tous les mots d'amour que je sème tu ne les entends pas »

Celui que je pensais être l’homme de ma vie s’effondra soudain sous mes yeux ébahis, et me déclama, la voix chevrotante « Pense à moi, comme je t'aime et tu me délivreras, tu briseras l'anathème qui me tiens loin de tes bras. Pense à moi, comme je t'aime, rien ne nous séparera, même pas les chrysanthèmes. Tu verras, on se retrouvera, on se retrouvera, on se retrouvera... »

- « Sébastien, je t’en prie, ne rends pas les choses plus difficiles qu’elles ne le sont déjà. S’il te plaît relève-toi. »
Mettre à jour: - « Mais, Princesse, ma Princesse, dans l’état où je suis, mes jambes ne me portent plus. Il n’y a guère que Raphaël [Ibanez] qui pourrait me relever, et encore… » « Raphaël… » pensai-je intérieurment, « Quatre consonnes et trois voyelles c'est le prénom de Raphaël, je le murmure à mon oreille et chaque... afficher plus - « Mais, Princesse, ma Princesse, dans l’état où je suis, mes jambes ne me portent plus. Il n’y a guère que Raphaël [Ibanez] qui pourrait me relever, et encore… »

« Raphaël… » pensai-je intérieurment, « Quatre consonnes et trois voyelles c'est le prénom de Raphaël, je le murmure à mon oreille et chaque lettre m'émerveille. C'est le tréma qui m'ensorcelle dans le prénom de Raphaël, comme il se mêle au "a" au "e", comme il les entremêle au "l", Raphaël... »

Sébastien insista « Je veux juste une dernière danse, avant l'ombre et l'indifférence. Un vertige puis le silence, je veux juste une dernière danse »

Après tout, je suis au côté de Sébastien depuis des lustres, depuis notre grande section de maternelle en fait, il mérite bien que je lui donne une chance. Combien de fois ai-je pu rêver que mon père m’amenait devant l’autel, toute de meringue vêtue. Comme si j’allais mourir, les 25 dernières années de ma vie défilèrent devant moi en un instant.
Mise à jour 2: J’vous jure que ça fout les boules ce truc, encore plus qu’une NDE effectuée à la va-vite dans un sous-sol humide d’Argenteuil. Sébastien, je l’aimais… Ainsi, sans pouvoir me contrôler, je tombai à genoux à mon tour et ma bouche laisser échapper quelques mots : « Je t'aime, je t'aime, comme un fou comme un... afficher plus J’vous jure que ça fout les boules ce truc, encore plus qu’une NDE effectuée à la va-vite dans un sous-sol humide d’Argenteuil. Sébastien, je l’aimais… Ainsi, sans pouvoir me contrôler, je tombai à genoux à mon tour et ma bouche laisser échapper quelques mots : « Je t'aime, je t'aime, comme un fou comme un soldat, comme une star de cinéma. Je t'aime, je t'aime, comme un loup, comme un roi, comme un homme que je ne suis pas, tu vois, je t'aime comme ça »

Sébastien se releva, je fis de même. Il inclina la tête d’environ 90° pour que nous puissions nous regarder dans les yeux. Il se baissa ensuite d’un bon mètre pour me rouler une pelle bien baveuse comme nous les aimons. « Tu sais », chuchota-t-il, « j’ai bien réfléchi ma Princesse, nous ferons comme bon te semble. T’es une vraie chieuse, et tu auras toujours le dessus »
Mise à jour 3: Je souris, une larme gluante coula sur ma joue droite. Sébastien ajouta « Écris l'histoire, tout c' que tu voudras entre mes lignes, ton territoire étendu si loin sur le mien. Écris l'histoire, dans ma mémoire, mais n'écris jamais la fin »

Fin (juste par esprit de contradiction)
8 réponses 8