lokinazg a posé la question dans Arts et sciences humainesHistoire · il y a 1 décennie

Pourquoi seuls les occidentaux sont-ils tenus de s'excuser pour l'esclavage et pas les pays musulmans?

La traite négrière européenne a certes été sordide et dense mais, finalement, bien brève en regard des mille ans d'esclavagisme envers les noirs pratiqués par les musulmans.

En total, elles s'égalent à peu près (bon vu les époques, difficile d'être précis) et puis, une horreur reste une horreur, pas besoin d'en mesurer l'intensité.

C'est parce que les musulmans ont perdu contre les européens qu'on a hérité de leurs dettes de sang?

Mise à jour:

Il falalit s'excuser et c'est en cours mais le comble c'est que ceux qui l'exigent et qu soutiennent cette imposition sont souvent d'anciens esclavagistes voire des esclavagistes actuels ...

Mise à jour 2:

laetifleur: effectivement sauf sur un point, les européens ont définitivement intégrés que l'esclavage est mal. Les musulmans, ne faisant pas ce travail, continuent à le pratiquer en douce et ne le combattent pas chez eux.

Tu imagines, en Europe, la réaction du public qui découvre une affaire d'esclavage? Quand ça se passe dans les Émirats Arabes, on se contente de sermonner la personne, expulser au diable vauvert les esclaves et enterrer l'affaire.

24 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Les occidentaux adorent se mortifier, et puis ils sont riches et ont de quoi payer car c'est bien de réparations qu'il sagit derrière tout ça pour un certains nombre de partisans de cette reconnaissance. L'histoire de l'esclavage (tout l'esclavage) doit être explicitée et enseignée mais nous n'avons pas à nous repentir des crimes de nos ancêtres. Et cela ne doit pas conduire à opposer blancs et noirs ou arabes tant il est vrai que tous ont pratiqué l'esclavage. Certains le pratiquent encore en Afrique ou au Moyen Orient et même en Europe. La meilleure façon d'honorer le souvenir des populations qui ont été victimes de ce fléau serait de lutter résolument pour qu'il soit éradiqué de la surface de la terre.

    "Maintien de l'esclavage au sud du SaharaEn Afrique, dans toute la frange sahélienne au sud du Sahara (Mauritanie, Mali, Niger, Nigeria, Tchad, Soudan), de sanglantes tensions perdurent entre les descendants d'esclaves et leurs anciens propriétaires, généralement des nomades musulmans à peau claire.

    Dans les années 1990, les commerçants mauritaniens du Sénégal ont été ainsi victimes de violences meurtrières de la part d'émeutiers noirs qui les ressentaient comme liés aux anciens trafiquants d'esclaves.

    Chez les bédouins qui nomadisent dans la région du Niger, l'esclavage concerne encore plusieurs millions de personnes, des Noirs au service de leur maître jour et nuit, toute leur vie durant, et qui se font tuer sans autre forme de procès s'ils tentent de s'enfuir.

    Plus gravement, au Soudan, dans le bassin supérieur du Nil, le trafic d'esclaves a repris entre les régions du sud, peuplées de noirs animistes ou chrétiens, et les régions du nord, dominées par des Arabes musulmans.

    L'esclavage a aussi laissé des traces dans les mentalités. C'est ainsi qu'en Afrique du Nord, en Libye comme en Algérie, les immigrés d'Afrique noire se plaignent d'être traités avec mépris, honteusement exploités et souvent violentés.

    Regain de l'esclavage en Afrique centraleAu coeur du continent africain, la reprise de trafics humains à grande échelle est favorisée par l'effondrement des États et des administrations hérités de la colonisation européenne ainsi que le montre Sylvie Brunel (*).

    En 2001, la presse a révélé au grand jour la résurgence du travail servile sur le continent noir et fait état de bateaux chargés d'enfants dans le golfe de Guinée. En Côte d'Ivoire, au Gabon ou encore au Ghana, de petits planteurs et des artisans profitent ainsi de l'extrême misère de certaines contrées pour acheter des enfants à vil prix à leurs parents.

    Du Libéria à l'Angola, de « Grandes compagnies » de brigands et d'enfants soldats mettent villes et campagnes à feu et à sang, parfois avec la complicité de trafiquants d'armes liés à la classe politique européenne, parfois aussi avec la bénédiction et les royalties de compagnies pétrolières occidentales soucieuses d'assurer la protection de leurs zones de forage et de leurs oléoducs.

    Les compagnies pétrolières occidentales, comme autrefois les planteurs de sucre, favorisent la course à l'argent facile, les guerres de clans et par voie de conséquence les trafics humains en tous genres. La compagnie Total (France) et la compagnie Talisman (Canada) versent à elles seules un milliard de dollars par an au gouvernement de Khartoum pour exploiter les gisements pétroliers du sud et de l'ouest (Darfour). Ces versements sont entièrement consacrés par le gouvernement soudanais à l'achat d'armement en vue de la guerre menée contre les Noirs animistes ou chrétiens du sud ainsi que les Noirs musulmans du Darfour.

    L'Europe découvre à son tour l'esclavageEn Europe même, l'esclavage réapparaît dans l'immigration africaine, dans les ambassades moyen-orientales, dans des ateliers clandestins asiatiques et jusque dans certaines franges de la bourgeoisie française. Dans tous ces milieux, on exploite des immigrants clandestins rendus dociles par la privation de passeport et la menace de la prison.

    Aux Antilles et en Guyane, dans les départements français d'outre-mer, les pouvoirs publics et les élus tolèrent l'emploi d'immigrés haïtiens comme ouvriers agricoles ou domestiques, dans des conditions très proches du travail forcé et de l'esclavage...

    L'aggravation des conditions sociales, la précarisation de l'emploi des salariés et le recul de l'État de droit rendent plus difficile la traque de ces pratiques que l'Europe avait le privilège d'ignorer depuis plusieurs siècles. Le combat contre l'esclavage n'est en rien achevé et il serait pour le moins malheureux d'en parler comme d'une affaire du passé. -"

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Je suis curieux de voir les reponses.

    J'espere qu'ils vont pas dire que c'est de la faute à l'occident, qu'ils ont été obliger ou meme que c'est faux.

    Il faut aussi rappeler que des musulmans se sont enrichis pendant la période d'esclavagisme du 17e au 20e siecle (pas sur des dates)

  • il y a 1 décennie

    Sans oublier les européens capturés ou achetés par les négriers musulmans pendant des siècles : les germains achetés à des vikings, les slaves (d'où "esclaves") des balkans et de Russie, puis les méditerannéens razziés par les turcs jusqu'en Espagne : le plus célèbre d'entre eux : Cervantès ("Don Quichote"), esclave à Alger au 16e siècle, il sera racheté par des moines au bout de 5 ans, le rachat des esclaves chrétiens par l'Eglise était un commerce juteux pour les musulmans de l'époque.. (et d'aujourd'hui, comme au Soudan)

    ils trouvaient même des esclaves en angleterre ou encore plus au nord : des pirates barbaresques ont même organisé une expédition en Islande! (il faut que je retrouve ma source moi)

    La traite des blancs (et des blanches pour les harems) disparait après la colonisation francaise de l'afrique du nord qui était un repère de pirates et de marchés aux esclaves encore au 19e..

    Petite curiosité de l'époque, les musulmans étaient les seuls à former des armées entières d'esclaves (européens) capturés enfants puis islamisés : les saqalibas à Cordoue, les mamelouks en Egypte, les janissaires en Turquie..

    ils perdaient leur statut d'esclave une fois convertis, donc il fallait renouveler le stock régulièrement mais c'était une façon comme une autre d'accelérer les conversions..

    Source(s) : l'esclavage n'a jamais disparu : en Europe les petites bonnes des diplomates étrangers des beaux quartiers, les filles de l'est obligées de se prostituer en arrivant.. dans les pays en développement c'est encore une variable économique vécue au grand jour, la misère n'arrange rien au sort des humains
  • spoty
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    j'ai lu que la culpabilisation, justifiée, des occidentaux chrétiens sur l'esclavage & la colonisation a servi de rente aux pays africains.

    un bouquin intéressant sur le sujet: Les traites négrières : Essai d'histoire globale de Olivier Pétré-Grenouilleau.

    le Pape précédent a demandé pardon pour la complicité de l'Eglise dans cette tragédie, on dira que c'est facile mais rien du côté musulman, même pas de film d'émissions, rien..

    ps pareil on sait ce que les espagnols appuyés par l'église catholique ont commis comme atrocités en amérique du sud mais on n'évoque jamais l'arrivée de l'islam à coup de massacres sur le sous-continent indien, 2 poids 2 mesures encore.

    ______________

    edit: les crimes des uns (arabesmusulmans) n'exonèrent en rien ceux des autres (occidentauxchrétiens) mais pourquoi ce "déséquilbre médiatique"?

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Micdal
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Parce qu'avec les Occidentaux cela fonctionne, et pas avec les Arabes.

    Cela a été lancé pour tenter d'obliger l'Europe à accueillir comme des rois, ceux dont des ascendants ont vendu leurs frères comme esclaves...

    C'est une manipulation scandaleuse

  • chaxay
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    toujours une honte , mais que nous ne sommes pas les seuls a assumer !!!!

    Les réseaux commerciaux ont évolué en fonction du "marché". Tournée vers l'Empire Romain dans l'Antiquité, la traite vers l'Afrique du Nord devient plus importante au cours du Moyen Âge ; l'Europe méditerranéenne (Italie, Catalogne, Crète, Chypre, Majorque ...) reste cependant une destination importante du commerce d'esclaves. Certains pays européens deviennent eux-mêmes une source d'approvisionnement d'esclaves (traite des slaves païens et chrétiens depuis le Balkan, traite des blancs captivés au cours de la conquête ottomane, etc.). A l'époque moderne, le commerce européen des esclaves évolue vers une forme transatlantique dite de commerce triangulaire.

    Simples ouvriers habitués au climat tropical au tout début, les noirs deviennent rapidement des esclaves corvéables et bons marché, importés d'Afrique noire du XVIe siècle au XIXe siècle. Les estimations du nombre de déportés varient, selon les auteurs, de 11 millions (pour Olivier Pétré-Grenouilleau à 50 millions (pour Victor Bissenguéjusqu’en 1789.

    Le commerce arabe des esclaves est resté très actif de l’antiquité à l’époque moderne (on retrouve des traces d'esclaves noirs jusqu'en Chine), depuis les zones d'approvisionnement traditionnelles du monde musulman (Afrique Noire (Traite (sub-)saharienne), Europe, mer Noire) jusqu'au début du XXème siècle. Ainsi le dernier marché aux esclaves marocain a été fermé par les Français en 1920

    La traite organisée par des africains eux-mêmes, dite « Traite Interne », a elle aussi une extension considérable : environ 15 millions de personnes en ont été touchées. Elle était le fait de potentats locaux qui vendaient soit leurs sujets soit des captifs.

    On peut encore mentionner l'esclavage en Amérique du Sud, bien que ce sujet soit encore mal connu. A l'époque précolombienne, les Aztèques étaient apparemment esclavagistes. Les esclaves, outre leur utilisation comme main-d’œuvre, servaient aussi aux sacrifices humains

    Abolie déjà en 1713 en Prusse, la traite par les européens continue jusqu’au XIXe siècle. Bien que l’affranchissement d’esclaves soit une œuvre charitable selon l’Islam, les pays musulmans hésitent encore plus que les Européens à abolir l’esclavage : Les derniers pays du monde à ratifier l’abolition de l’esclavage est l’Arabie saoudite en 1962 et la Mauritanie en 1980

    Pas de commentaires ........

    Source(s) : wiki christine g
  • il y a 1 décennie

    Entièrement d'accord avec mas93 et leo, tiens je mets une étoile pour revenir lire les réponses, ça m'intéresse!

    Oui le courage fait partie des mots Français, si Monsieur le jardinier aux cheveux longs ne se sent pas bien en france, personne ne le retient! Ma tondeuse me démange!

  • Satan
    Lv 6
    il y a 1 décennie

    moi je ne me sens pas concerné

    on peut être responsable de ce que feront nos enfants pas de ce qu'ont fait ou auraient pu faire des gens morts depuis longtemps

    d"ailleurs la morale actuelle n'est plus la même qu'il y a 50 ans

    il suffit tout simplement de penser aux relations sexuelles avant le mariage

  • il y a 1 décennie

    Très bonne question !!!!

    Sûrement parce que les occidentaux ont peur d'éventuelles répressions, ou peut être qu'ils sont persuadés que seuls eux ont pu commettre des atrocités !!

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Mille fois d'accord avec Hellenika!!!!!

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.