Astérix Président a posé la question dans SantéSanté mentale · il y a 1 décennie

Comment apparait chez un patient le syndrome de gilles de la tourette?

y a t il des signes annonciateurs, est ce du a un traumatisme et si oui de quelle nature ?

2 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    GILLES DE LA TOURETTE (SYNDROME DE) : C'est une affection neurologique rare caractérisée par l'existence de tics, accompagnés ou non de coprolalie (émission de mots orduriers) et d'écholalie (répétition de fragments de mots ou de phrases). SYN. : maladie des tics.

    L'origine de cette affection est encore mal connue; elle serait due à une hyperactivité des systèmes dopaminergiques. Le caractère familial de la maladie n'est pas exceptionnel.

    SYMPTOMES ET SIGNES : Les tics apparaissent habituellement entre 2 et 10 ans, avec une nette prédominance masculine. Ils se répètent souvent par salves, ce qui leur confère une apparence de rythmicité, et peuvent toucher la plupart des muscles du squelette. Le fait qu'ils puissent être contrôlés par la volonté les distingue des autres mouvements anormaux.

    TRAITEMENT ET EVOLUTION : Le traitement est fondé sur les neuroleptiques qui guérissent jusqu'à 80 % des cas.

    Source(s) : suis para-médical en milieu hospitalier
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    La maladie de Gilles de la Tourette est une grave affection neurologique qu'on devrait nommer syndrome puisqu'elle se traduit par les diverses manifestations suivantes, à des degrés variables :

    troubles obsessionnels-compulsifs (TOC) ;

    tics verbaux et sonores : la coprolalie, symptôme touchant entre 10 et 15 % des cas recensés et l'écholalie, plus fréquente ;

    tics moteurs (spasmes musculaires) affectant le cou, les membres supérieurs, le tronc et aussi, dans plusieurs cas, le visage avec grimaces et crispations incontrôlées.

    Généralement, le syndrome de la Tourette est diagnostiqué vers l'âge de 16 ans. Cependant, la maladie apparaît en moyenne à 11 ans, et on lui connaît une prédominance masculine (3 garçons pour 1 fille).

    Il fut décrit en 1885 par le neuropsychiatre français Gilles de La Tourette.

    Il est possible de la traiter par des neuroleptiques tels que la risperidone, des antidépresseurs (associés à la neurosécrétion de sérotonine) ou encore des anxiolytiques (benzodiazépines).

    À ce jour, l'étiologie est inconnue, mais on suppose qu'il serait causé par une dysfonction de certains récepteurs cérébraux aux neuro-médiateurs. Une de ces substances neuro-médiatrices est la dopamine, et l'hypothèse simplificatrice serait que le syndrome de Gilles de la Tourette est l'opposé de la maladie de Parkinson. Le syndrome de Gilles de la Tourette n'évolue jamais vers la démence.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.