Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique et gouvernement - Divers · il y a 1 décennie

Quand l'UMP appelle à voter pour le candidat socialiste dans la 14 ème du Pas-de-Calais !?

Double langage de l'UMP. On reprend les thèmes du FN pour encourager des electeurs du FN à voter pour les candidats de l'UMP et quand l'un des leurs n'est pas au second tour il appelle à voter pour le socialiste resté en lice face à la candidate du FN. Dans ce pays on ne veut vraiment pas que le FN accède à l'assemblée nationale, tout est fait pour l'en empêcher. Que ces antidémocrates l'interdisent au moins ce serait plus courageux, après tout cela ne devrait être trop difficile avec des médias bien soumis

Mise à jour:

Pour Alexhunter_real : les thèmes que développent depuis longtemps le FN ne lui sont pas propres bien sûr. Je regrette tout simplement que la droite les ai abandonnés avant l'arrivée de Sarkozy. Mais dans cette circonscription il s'agit de Marine Le Pen qui est tout autant républicaine que vous et moi. J'attendais que le candidat de l'UMP se taise pour le moins. C'est tout.

Mise à jour 2:

Merci à Yves L pour son analyse sincère à la suite de la réponse de "zexzt" lequel se méprend sur mes interrogations et observations. Dommage je m'attendais de sa part, en l'espèce, à une réponse plus positive et argumentée.

14 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Reprendre un thème n'est pas adhérer ou être d'accord. Penses-tu vraiment que les thèmes de la nation ou de l'immigration soient vraiment propre au FN?

    Non, ces sujets peuvent conerner n'importe qui. Et d'ailleurs les réponses apportées par l'UMP diffèrent de ce que propose le FN sur ces questions. (rien que pour l'immigration, on pourrait écrire un bouquin sur les différences). Donc l'UMP n'a rien à voir avec le FN*.

    Source(s) : *d'ailleurs ça emmerde les socialos qui ont longtemps copiner avec le PCF et qui du coup ne peuvent rien répondre à ça. @Yves L: c'est marrant que tu dises ça alors que tu reprends le développement différent qu'ont ces partis sur de nombreuses questions ^^. Au passage, la proportionnelle intégrale, c'est une connerie, c'est ce qui a tué la 4ème République à cause des petits jeux interpartis. La France n'est pas bi-partite, par conséquent ce système entraînera systématiquement le blocage (et ce, sans débat) de toutes propositions venant du gouvernement en place. Ben relis-moi! comment veux-tu gouverner sans alliance inter-parti si tu as plus de 50% de la chambre contre toi? Le vote de confiance je n'y crois pas par contre voter pour parce que c'est mon camps qui le dit et voter contre parce que c'est le camps d'en face qui le propose, ça j'y crois déjà plus (maintenant si tu a des exemples qui me donne tord, je suis preneur). Et tu seras gentil d'être moins aggressif, je n'insulte personne moi (sauf les extrêmes, ça me hérisse le poil).
    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Et les électeurs FN voteront UMP...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Je suis socialiste et j'approuve entièrement cette sage décision. Que ferait d'ailleurs Marine Le Pen toute seule en haut à droite dans l'hémicycle ?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Il aurait été bien que l'UMP n'intervienne pas. En quoi ils peuvent se faire l'arbître entre deux entités qui ne le concernent pas?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    @ zexzt La mauvaise foi est visiblement de ton côté, tu es complètement à côté de la plaque comme de nombreux sarkozyistes. Je ne vais pas faire de langue de bois.

    **********@alexhunter_real vous êtes le maillon faible. Dehors. «d'ailleurs ça emmerde les socialos bla bla bla»

    Veuillez cesser le discours dégoulinant de haine de Fillon et auparavant de Sarkozy durant la campagne présidentielle (voir source n°4) Quant à la proportionnelle vous avez 50 ans de retard, voyez la source n°1 et le vote de confiance, ce n'est pas fait pour les chiens. Si vous voulez une chambre bleu-nuit ce sera sans nous. Voir source n° 5 **********

    Nous aurions énormément à redire mais nous nous en abstenons (je parle en mon nom propre, mais je pense que mon opinion sur ce point reflète en bonne partie celle des 47% exprimés au deuxième tour des élections présidentielles, et j'ose espérer une part non négligeable de ceux qui ont voté pour Nicolas Sarkozy. Je m'abstiens de l'exprimer, ce n'est pas l'objet du débat.)

    Par un curieux effet de miroir ces reproches se retrouvent sous la plume du demandeur qui est, je présume que les autres répondeurs l'ont compris ainsi aussi, et merci de me rectifier si ce n'est pas le cas - un électeur Front National.

    Il se trouve qu'entre le discours de Jean-Marie Le Pen, ses valeurs et son programme, d'une part, et sa conception de la république, du pluralisme et du droit à l'accès à l'information et la liberté d'expression -et aussi le droit des peuple - eh oui... les droits de l'Homme(je développe plus loin), il y a un véritable grand écart qui est très difficile à apprécier pour tous ceux qui ne partagent pas les idées et les valeurs du Front National - et qui n'aiment pas le discours de Jean-Marie Le Pen.

    Cela a été long et difficile pour moi de l'apprécier car je n'adhère en aucune façon avec les idées de JMLP par exemple en matière d'immigration et de nationalité, pour ne citer que ces points car c'est à la fois la partie visible de l'iceberg et le principal point d'achoppement. Il faut noter que la conception national-bolchévique de Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux de cette problématique est sensiblement différente de celle de JMLP. Je ne m'étendrais pas sur les autres problèmes que pose l'hégémonie des idées sarkozyistes, il se trouve que bon nombre de ces problèmes n'étaient pas posés par la présence de Jean-Marie Le Pen aux second tour des élections présidentielles de 2002... et c'est là que le piège s'est mis en place - dès la nomination de Jean-Pierre Raffarin au poste de premier ministre et de la création d'un parti godillot comme il n'y en a véritablement pas existé dans toute l'histoire de la Vème république. L'UDR à côté c'est un parti très libre. Le RPR a pratiquement toujours été dans l'opposition ie de sa création à 1981 c'était une "force d'appoint" de l'UDF, de 1981 à 1986 il était dans l'opposition. De 1986 à 1988 c'était un parti minoritaire qui a eu les pleins pouvoirs par le jeu des alliances avec l'UDF et le FN - regardez la composition de la chambre élue à la proportionnelle pour vous en convaincre - et ultra_majoritaire de 1993 à 1997 - sans refléter en aucune façon le PPF (Paysage Politique Français).

    Les points sur lesquels j'estime que ma conception a été en partie biaisée en raison de mon opposition frontale aux idées, valeurs et programme du FN sont les suivants :

    La crise que subit la démocratie française est probablement la cause principale de cette prise de conscience, mais il a fallu aussi faire un long travail de réflexion et d'écoute pour en arriver à cette conviction. Je ne donnerai que des faits le plus «brut de décoffrage» possible.

    Nous ne sommes pas sous le règne de la pensée unique, vous avez bien entendu le droit de ne pas partager ma conception - c'est pourquoi je mettrai dans la mesure du possible en regard de chaque point un commentaire personnel.

    1. Un parlement élu à la proportionnelle intégrale et aux pouvoirs consolidés -/- Conception partagée par pratiquement tous les partis politiques, de la droite à l'extrème gauche - à l'exception de la petite droite (qui semble-t-il veut donner tous les pouvoirs à son Grand Timonier le ci-devant Nagy-Bocsa.) - Voir de nouveau la composition de la chambre des députés de 1986 (source 1), la conception d'un centre «chimiquement pur» de François Bayrou (qui je le rappelle, faudra-t-il le marteler pour que les sarkozyistes qui l'ont traité de traître dès avant le premier tour de l'élection présidentielle et qui traitent également Azouz Begag de gauchiste l'entende) est lui même un homme de droite. En faisant si besoin est en regardant la composition de l'électorat du premier tour d ela présidentiel, si besoin dépoartement par département afin de faire une projection de ce qu'aurait été la chambre avec ce mode de scrutin)

    2. Un véritable pluralisme de l'information - lutte contre la main-mise du Grand Capital sur la presse et les médias audio-visuels et Internet. - /- Point de vue développé comme argument de campagne par François Bayrou, et partagé par l'extrême gauche (voir source n°2) et dont la gauche subit de plein fouet les désagréments sans avoir eu hélas ni un discours virulent pour dénoncer ça, et c'est regrettable.

    Je dois aussi reconnaître et rendre à JMLP l'hommage qu'il mérite :

    3. Pour avoir été le premier à dénoncer le drame du Darfour qui fait maintenant l'objet d'un consensus et un des seuls à parler du Tibet (source n°3 -/- mais je m'inscrit totalement en faux sur le traitement de police politicienne qu'il en a fait, sur son analyse de ce drame

    Je remercie Brutus de ne pas être tombé dans le piège dans lequel est tombé zexzt.

    Pour en revenir à l'objet de la question : c'est une mini-ouverture de l'UMP en réponse à celle quasi-unanime de la gauche en 2002 - or la donne a changé et Sarkozy a repris les idées les plus contestables du discours de Jean-Marie Le Pen pour en faire un traitement encore plus contestable que le traitement qu'en avait proposé ce dernier. Cf aussi la réponse de Prune ci-dessous et la source n° 6

    @hautelfe ce sont les points (1) et (2) que vous ne «partagez» pas ou autre chose ? Parce qu'autrement je ne vois pas.

    @Charles belle conception de la démocratie. Je ne vous dit pas bravo.

    En plus pour la millionième fois, si c'est nécessaire on écrit «or» pas «hors».

    @Siegfried je suis d'accord avec toi, notamment dans la mesure où Ségolène Royal avait été majoritaire dans cette circonscription, et ce serait assez inimaginable qu'elle porte un député de droite à l'hémycicle. Ce ne serait - sauf pour la circonscription en question - pas si dramatique et étant donné la conception autocratique de gouvernace de l'UMP, sa place logique devrait être en bas à la gauche de Borloo et non tout en haut à droite.

    C'est pourquoi les déçus FN des autres circonscriptions devraient logiquement voter à gauche ou modem au lieu de s'abstenir ou de voter UMP...

    Source(s) : (1) http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A... (2) http://www.leplanb.org/page.php?rubrique=accueil (3) http://groups.google.com/groups/search?q=le+pen+da... (4) http://www.blogdevedjian.com/archive/2007/05/31/po... (5) http://www.blogdevedjian.com/archive/2007/06/11/au... Je remercie Patrick Devedjian, qui bien que je ne partage en aucune façon ses idées a bien voulu accepter ce message (ce blog est modéré) (6) Là où l'on trouve des élus FN les sarkozyistes trouvent toujours quelque chose à redire... http://gs.31.free.fr/spip.php?article65 Je rappelle, pour ne pas me prendre une volée de pouces en bas par des gens qui ne savent pas lire, de commencer par suivre les liens avant de critiquer.
    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    L'équipe de l'UMP veut jouer les arbitres et les spectateurs à la fois, sans oublier qu'ils jouent...sur leur propre terrain!

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    entre UMP et "socialiste", au dela du discours de circonstance, on est en famille, entre enarques interchangeables et interchangeants (de Soisson a Besson ou Kouchner)

    le FN fait peur car "ils ne sont pas de la famille", on ne retrouve pas ses petits camarades de l'ENA (comme Jospin et Selliere)

    Il faut donc rester entre soi, pour continuer a se partager tranquilement les "fromages".

    Je ne suis pas electeur du FN, loin s'en faut, mais je desaprouve la classe enarcho-politique qui a fait main basse sur ce pays.. et j'estime que tout parti, en fonction des votes qu'il obtient doit avoir droit, dans une democratie, a une juste representation... Tout le monde peut rêver!

    Il est a noter qu'avec environ 40% des suffrages, le tsunami bleu aurait du mal a balayer la societe française... mais là encore il est permis de rêver

    Bienvenu dans "la France d'Après"

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    et oui en politique c'est chacun pour soi et les alliances d'un jour sont parfois différentes le lendemain, ainsi va la vie politique

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    c'est juste pour leur image(tu sais , celle qui dit"on à rien piqué au fn")

    pourtant qui se ressemble............

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Micdal
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Il y a un 2e tour.

    Et M le Président de la République caresse les enseignants dans le sens du poil, le décret de Robien est annulé (un ex UDF, 1er rallié à Chirac)

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.