♥ Gémotte ♥ a posé la question dans SantéSanté mentale · il y a 1 décennie

Réaction étrange face à la perte d'êtres chers???

Ma grand mère est décédée brulament en 2002, j'avais 18 ans....

A l'annonce de son décès, je n'ai ressenti ni peine, ni montées de larmes, j'étais vide de toute émotion...(je me suis dis que c'était le choc...)

A ses obsèques, alors que tout le monde était en larme, j'étais toujours sans aucune émotion, et je n'ai pas versé une seule larme. Je me suis dit que j'étais un monstre....

Par la suite, mon papi s'est laissé mourrir de chagrin et l'a rejointe quelques mois plus tard. De leur coté, mes grands parents paternels sont également parti.

En bref, en l'espace de deux ans, mes 4 grands parents sont décédés.

Et toutes leur obsèques, toujours pas une émotion et pas une larme. (je me sentais très mal, je me disais que j'étais un monstre incapable d'aimer)

Les années ont passé, je pense à eux en permanence, de plus en plus.

Ils me manquent de plus en plus, et seulement maintenant, je les pleure. Est parce que je n'ai pas fait leur deuil au moment de leur décès?

Suis je un monstre?

Mise à jour:

Je pense tout le temps à eux, ils me hantent, j'ai tant de regrets de ne pas les avoir plus aimé quand ils étaient la...

Et les personnes de ma famille qui les pleuraient comme des madelaines à leur obsèques parlent d'eux maintenant comme des étrangers, n'hésitent pas à les critiquer alors qu'ils sont morts.

Moi, je n'ai rien ressenti sur le coup, mais maintenant seulement, je me rend compte à quel point je les aimait....

Est ce que ma réaction a été bizarre, le fait de ne rien ressentir???

Mise à jour 2:

L'élément déclencher à mes larmes à été assez récent :

Ma tante etait en plein déménagement, et je l'aidais à trier ses affaires.

Elle est tombée sur un cadre, qu'elle a balancé négligemment en disant "je n'en veut pas de ça".

Le cadre en question, c'était un portrait de ma grand mère toute jeune, belle comme un soleil.

J'ai pris le cadre et arrivée chez moi, j'ai pleuré, car l'acte de ma tante m'a donné un électrochoc, m'a transpercé le coeur.

Sur la photo, on voit une jeune femme belle, radieuse, (ma grand mère était d'une beauté rare), qui ne se doutait surment pas au moment de la prise de la photo que des années plus tard, cette photo serait balancée négligemment comme un souvenir encombrant par sa propre fille...

Et pourtant, ma tante fait partie de ceux qui on mit sa tristesse en spectacle avec une grande maestria le jour de l'enterrement.

En fait, je n'ai pas eu de peine pour moi même, mais pour ma mamie. Enormément de peine.

Depuis, je pense tout le temps à eux quatre....

16 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Non, vous n'êtes pas un monstre... Les spécialistes du deuil connaissent bien votre réaction et l'appellent un "deuil gelé". Elle est souvent liée à un choc trop fort et une souffrance qui dépasse ce que l'on peut supporter. C'est un mécanisme de protection. De plus, vous avez perdu quatre personnes que vous aimiez en peu de temps et cela vous met dans une situation à risque. Le deuil est un processus qui prend du temps, et vous ne pouvez pas avoir "fait votre deuil" le jour de l'enterrement. La preuve, vous commencez seulement à avoir accès à vos larmes. Il existe des associations qui offrent des lieux de paroles, je ne peux que vous encourager à aller les consulter pour que ces événements douloureux n'encombrent pas votre vie psychique future mais soient assimilés. Je peux vous orienter si vous le désirez. Donnez moi votre lieu d'habitation. Ou vous pouvez obtenir l'information en téléophonant à l'Unité François Xavier Bagnoud, Hopital de la Croix Saint Simon à Paris : 01 44 64 43 50. Bon Courage !

    Source(s) : Vivre le deuil au jour le jour, Dr Christophe Fauré, Albin Michel
  • il y a 1 décennie

    bonjour quand j'ai perdu apres six mois de grossesse mon petit garcon je n'ai pas pu pleure pendant six mois apres cette perte pas de larmes non plus et l'on m'a dit que j'avais subi un choc mais un jour j'ai pleure comme toi

    je vois en toi pleins d'emotions et pleins de qualites ne t'inquiete pas c'est normal ca arrive meme si le chagrin est grand defois on ne le montre pas pour tel ou tel raison alors sois tranquille continue ta vie tu es chouette et moi aussi ca ne m'empeche pas de penser a mon petit garcon bisous

    genevievet

  • il y a 1 décennie

    moi auusi lors de la mort de mes grands parents je n'ai pas pleuré j'étais triste mais aucune larme ne sortait ...je pense souvent à eux aussi ........

    Par contre pour le décès de mon père il y a 2 ans j'ai pleuré comme une madeleine et pourtant de son vivant nous étions souvent en conflit et il me manque pourtant.

  • il y a 1 décennie

    Mais non tu n'es pas un monstre ! j'en connais beauoup qui ont eu les mêmes réactions que toi.Simplement tu ne sais pas extérioriser ta peine.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    T'inquiète pas va.

    C'est juste que tu t'es peut-être pas sentie assez solide pour affronter ça.

    ça prouve au contraire ton attachement.

    Ne regrette rien, je ne suis pas sûr que ça fasse plaisir à qui que ce soit de voir ceux qu'on aime pleurer, et ils ont dû être fiers de te voir digne dans ces moments là.

    Au fond d'eux ils savent très bien que tu les aimes.

    Tu as besoin de faire ton deuil. C'est normal que tu aies cette réaction aujourd'hui.

    tu peux seulement espérer que ça ne te passe pas, parce que ta tristesse c'est de l'attachement. Tu ne dois aps effacer cette tristesse, tu dois la transformer en amour et en sérénité.

    Ne les oublie pas, habitue toi seulement à ne plus les voir à tes côtés.

    Tant que tu les aimeras ils seront avec toi.

  • il y a 1 décennie

    Tu es en train de faire ton deuil... Tu ne l'as pas commencé tout de suite, parce que ce n'était pas le moment pour toi au début, et maintenant ça arrive et tu en es chamboulé(e) mais c'est une phase normale.

    On culpabilise souvent par rapport à nos morts (ah si je l'avais aimé plus! ah si j'avais démontré plus d'attention! ah blablabla), c'est normal. Il faut dépasser ce stade, mais pour cela tu dois passer par une période de deuil, de doutes, de culpabilité. Courage, on passe tous par là. Accepte ce deuil: si tu as besoin de penser à eux, de te recueillir, de porter des fleurs sur leur tombe, ne te prive pas. Mais dis-toi que petit à petit cette culpabilité doit s'effacer, car tu n'as aucune faute dans tout ça!

    Tu sais, il y a des gens qui ont une réaction encore plus étrange aux enterrements: un gros fou-rire... Ca peut paraitre horrible, mais ça arrive fréquemment il parait. Personne n'a à juger nos réactions face à la mort!

  • Lydia
    Lv 5
    il y a 1 décennie

    tu n'est en aucuns cas un monstres chacun reagit differement devant la mort, certains ne peuvent retenir leurs larmes d'autre ce font fort

  • il y a 1 décennie

    Vraisemblablement tu as l'air de faire une forme de deuil en différé ou du moins tu culpabilises un peu. Sous un angle "rationnel" il faut bien se dire que lorsque des gens ont de la peine à la mort d'une personne ce n'est pas de l'empathie pour le mort (qui ne souffre plus et se plaint encore moins) mais surtout la tristesse de ceux qui restent et qui vont devoir faire sans le mort, on est donc dans un sentiment assez égoïste où on se plaint soi-même !

    Non tu n'es pas un monstre et je suis prêt à aller jusqu'à te rencontrer pour te le confirmer (car ta micro photo a l'air très sympathique) :-)

  • il y a 1 décennie

    non tu n'es pas un monstre,ma cousine est comme toi.

    ce qui se passe c'est que sur le moment tu ne réalises pas, c'est n'est qu'après que tu t'en rends compte...

  • il y a 1 décennie

    J'ai vécu la même chose quand mon grand-père est décédé, j'avais alors 13 ans. Je me sentais mal de ne pas ressentir plus de tristesse que ça, et à l'enterrement je n'ai pas pleuré. Mais tu n'es pas un monstre pour autant, car tu serais un monstre si tu ne t'en souciais pas.

    Selon moi, cela signifie que tu as un peu du mal à "réaliser", à l'intégrer dans ta vie et donc à faire ton deuil.

    Pour moi, la situation s'est débloquée toute seule et après l'enterrement, plus tard, j'ai fondu en larmes.

    Je n'ai pas trop de solution à te proposer, sinon d'essayer de faire ton deuil d'une façon ou d'une autre, ce qui te permettra d'avancer dans ta vie.

    Mais ce n'est pas parce qu'on ne pleure pas et qu'on se sent "vide"d'émotion qu'on ne ressent rien et que la perte d'un proche ne nous affecte pas.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.