86% des français refusent les OGM en plein champs en l'absence d'étude indépendante sur leur toxicité...

Qui doit on condamner: le gouvernement qui malgré la fin de l'échéancier fixé par Bruxelles n'a pas légiféré et a préféré garder un vide juridique favorables aux producteurs de semences ou les arracheurs, qui arrachent des cultures qui n'ont pas de statut juridique? Sarko veur faire passer... afficher plus Qui doit on condamner: le gouvernement qui malgré la fin de l'échéancier fixé par Bruxelles n'a pas légiféré et a préféré garder un vide juridique favorables aux producteurs de semences ou les arracheurs, qui arrachent des cultures qui n'ont pas de statut juridique?
Sarko veur faire passer l'autorisation des OGM par décret: belle démonstration de démocratie!

Contrairement aux arguments des semenciers, l'objectif des OGM n'est pas de nourrir la planète (la famine est un pb géopolitique plus que d'agriculture).
90% des OGM fabriqués aujourd'hui sont faits pour résister aux... pesticides (produit par les mêmes firmes...) D'où davantage de toxicité encore pour la santé et l'environnement.

Les premières études de consommation d'OGM commencent à s'ébruiter: résultats calamiteux chez les rats (pb de prostate, de reins...).

Non, les opposants aux OGM ne sont pas moyenageux, ils ne s'opposent pas aux études en laboratoire. Les cultures en plein champs sont un réel danger.
6 réponses 6