Anonyme
Anonyme a posé la question dans Sciences et mathématiquesChimie · il y a 1 décennie

Sur quel principe fonctionnent les chaufferettes (liquide + rond métallique à tordre = durcissement et chaud)

Il s'agit vraisemblablement d'une réaction chimique. Lorsque l'on tord légèrement la rondelle métallique, le liquide durcit et devient chaud. Pour réutiliser la chaufferette il faut la mettre dans de l'eau chaude elle se reliquifie et est prête à l'emploi. J'aimerai comprendre le procédé. Bien grand merci à tous(tes)

4 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Salut vap-infos.

    Ce type de chaufferette fonctionne sur la base de 2 principes relativement simples.

    Lorsque tu dissous un sel dans de l'eau tu peux avoir 3 cas de figures:

    Un dégagement de chaleur (=réaction exothermique), par exemple si tu solubilise du sulfate de cuivre.

    Une absorption de chaleur (=réaction endothermique), par exemple en solubilisant du nitrate d'ammonium le mélange devient très froid.

    Ou alors il ne peux rien se passer du tout...par exemple si tu solubilise du sel de cuisine dans de l'eau.

    Dans le cas des chaufferettes on utilise de l'acétate de sodium.

    Ce sel a la particularité de produire une réaction très endothermique lorsqu'il se solubilise: La réaction produit une grande demande en énergie, la solution devient froide. Le fait de chauffer vas favoriser la dilution.

    L'autre particularité de l'acétate de sodium est qu'il se solubilise beaucoup plus à chaud qu'à froid; pour saturer de l'eau à 80°C il faut presque 2 fois plus de sel que d'eau.

    On fabrique donc une solution saturée à chaud bien propre, sans la moindre trace de particules, et on la stocke dans une pochette étanche.

    Une petite pièce métallique est ajoutée dans la pochette; le rôle de cette pièce est de créer une "amorce" de cristallisation.

    En effet un sel a besoin d'une imperfection pour commencer à cristalliser, sinon il reste dans un état instable: La solution bien que sursaturée reste limpide.

    En tordant la petite pièce de métal on produit donc une amorce, le sel cristallise instantanément.

    Or ce sel absorbe une grosse quantité d'énergie pour se solubiliser et, comme le stipule une loi de la thermodynamique, le phénomène inverse (donc la cristallisation) vas produire l'effet inverse: restituer de l'énergie.

    On peut reproduire cette réaction assez facilement, l'acétate de sodium est un réactif assez facile à trouver (en pharmacie par exemple).

    Il faut par contre utiliser une eau propre et pure de préférence (eau distillée ou eau d'Evian).

    La solution préparée à chaud est placée dans un récipient couvert et refroidie lentement. En créant une amorce de cristallisation (une pointe de couteau frottée au fond du récipient) la solution cristallise et devient chaude.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • sofy
    Lv 4
    il y a 1 décennie

    c'est possible que quand tu tord tu déchenche une réaction exothermique qui libère de la chaleur... Puis quand tu le met dans l'eau chaude tu déclenche la réaction inverse qui elle a besoin de chaleur. Enfin ca reste a prouvé... ce n'est qu'une hypothèse.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Bah en fait, et à mon avis, tout vient des propriétés intrinsèques dudit liquide, qui a une certaine énergie en tant que liquide, laquelle est libérée sous forme de chaleur lorsqu'il se solidifie. je ne sais pas quelle matière c'est, en revenche.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Pourtant je pensais que c'était de la graisse que l'on brulait dans les chaufferettes... Je suis sceptiques sur l'eventualité d'une réaction.

    A moins que nous ne parlions pas de la même chose.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.