Vivianey a posé la question dans Entreprises et financeEntreprises · il y a 1 décennie

La compagnie caledonian offshore ltd est elle crédible?

Cette compagnie propose de recruter du personnel pour des plateformes petrolières. elle située au canada en ontario. existe elle réellment?

7 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    C'est des escrocs de la pire espèce....il ne faut surtout pas leur faire confiance c'est une compagnie fictive qui a deja fait des malheureux autant au cameroun, qu'en égypte ou en arabie saoudite. J'ai la un article paru dans le quotidien burkinabé " le pays" paru le 27/05/2003 qui en parle:

    OFFRES D'EMPLOIS

    Attention aux escrocs !

    « Je suis déjà au stade terminal du processus. J’essaie pour le

    moment de collecter de l’argent pour le billet d’avion du Canada.

    Une fois prêt j’informerai mes partenaires canadiens qui

    m’enverront le nécessaire pour le voyage ». Radieux, Jean Guy,

    employé temporaire dans une entreprise de Douala, croit avoir

    décroché le job de ses rêves. Il a répondu via Internet à une offre

    d’emploi de Caledonian offshore Limited, une société soi-disant

    canadienne de Toronto. A en croire ses annonces, celle-ci

    recrute des travailleurs immigrés pour le compte de sociétés

    pétrolières qui les feraient travailler sur des plates-formes

    offshore dans le monde entier.

    Ayant reçu une réponse positive par courrier, Jean Guy a

    aussitôt envoyé par mandat poste les 489 US dollars exigés par

    l’entreprise comme frais de recrutement. Mal lui en a pris car ce

    qu’il ignore c’est que cette prétendue entreprise de Toronto est

    inconnue de l’administration canadienne. Vérification faite, ses

    locaux sont introuvables au Canada où elle n’a jamais été

    enregistrée. L’annonce ne donne aucun contrat téléphonique,

    seulement une boîte postale. Autre détail suspect : ses courriers

    sont curieusement postés de... Suède. Autant d’indices

    intrigants mais qui échappent aux nombreux postulants

    aveuglés par ces offres mirobolantes.

    « De gros bandits »

    Chaque candidat est tenu de payer dans un délai de trois

    semaines à réception de la lettre d’accord (agreement letter) soit

    la totalité des 489 US dollars pour couvrir les frais de

    recrutement, soit une avance de 189 $, le solde devant être

    prélevé sur le premier salaire. Ces gens sont de gros bandits.

    Depuis 1978, j’ai postulé ainsi que plusieurs amis pour ce

    genre d’entreprise et jamais aucun de nous n’a obtenu une suite

    favorable, révèle Thomas Bapou Tonye, aujourd’hui directeur

    d1une société de sous-traitance offshore.

    Depuis le début du mois de février dernier, les demandes

    d’emploi de Camerounais affluent de plus belle dans la boîte

    électronique de Caledonian offshore. Elle a en effet publié des

    avis de recrutement dans le quotidien gouvernemental

    Cameroon Tribune. De nombreux jeunes en chômage ont

    succombé à son slogan : « Vous pouvez maintenant gagner

    beaucoup d’argent en travaillant sur une plate-forme pétrolière ».

    Dans un pays où le salaire minimum est de 37 dollars par mois,

    les salaires proposés ont de quoi donner le tournis : entre 250

    et 380 US $ par jour selon le poste, plus une couverture

    maladie. L’annonce en rajoute dans les détails : 12 heures de

    travail par jour ; 219 jours par an ; 2 semaines de congé après 3

    de travail d’affilée.

    Jobs et jobards

    « Si je réussis à me faire embaucher, je serai gâté. Je gagnerai

    beaucoup d »argent et de l’expérience », rêve Moussa, un autre

    candidat qui a déjà payé. Contrairement à Ronny Missonè, un

    jeune licencié sans emploi, qui, lui a vite flairé le piège quand on

    lui a répondu qu’il lui fallait envoyer de l’argent. « Comment une

    société qui veut nous aider à sortir du chômage peut nous

    demander une telle somme ? », demande-t-il. Doutes justifiés

    car jusqu’à présent nul ne connaît qui que ce soit qui ait réussi à

    se faire embaucher par le biais de cette société (cf. encadré).

    Sur le créneau de l’arnaque, Caledonian offshore Ltd n’est pas

    seule. « J’ai également postulé pour Cruise Ship Employment,

    une société toujours située dans l’Ontario au Canada et qui

    nous promettait des emplois sur des bateaux de croisière »,

    confie Blaise qui s’est fait escroquer de 69 dollars. En retour, il a

    généreusement reçu un manuel intitulé Cruise ship

    employment handbook (Manuel de l’emploi sur bateaux de

    croisière). Ses nombreuses télécopies sont restées sans

    réponse. Déçu d’avoir été mené en bateau, il conclut : « le livre en

    question donne des conseils sur la vie en mer, les avantages

    des différents postes, mais en réalité n’aboutit sur rien ».

    Charles Nforgand

    ENCADRE

    Escrocs sans frontières

    Votre carrière commence ici ! L’arnaque de la Caledonian

    offshore Ltd aussi. Sur la page d’accueil de son site

    (http://caledonianoffshore.com) rédigé en espagnol et en

    anglais, cette société de recrutement totalement virtuelle se paie

    le luxe de donner les dernières informations sur le secteur

    pétrolier. Défilent aussi des offres d’emploi tout aussi fictives et

    la marche à suivre pour obtenir le dossier de candidature qui

    offre à tous ceux qui le demandent l’inestimable privilège de se

    faire gruger de près de 500 dollars.

    Une petite investigation sur le web permet cependant

    d’apprendre assez vite que la dite société a déjà fait des

    victimes en Amérique du Sud, en Malaisie, en Egypte, en

    Roumanie, en Arabie Saoudite avant de s’attaquer récemment

    au Cameroun.

    Deux sites péruviens et roumains mettent d’ailleurs en garde

    contre les agissements de cette entreprise prétendument

    canadienne mais qui serait immatriculée au Panama et

    fonctionnerait sous la loi libérienne ! Une règle d’or pour ne pas

    tomber dans le piège de ces escrocs sans frontières : ne

    jamais envoyer d’argent pour être recruté.

    Denise Williams (SYFIA)

  • il y a 6 ans

    c'est une bande d'imbeciles qui aiment la facilite et qui ne peuvent pas trouver d'autres moyens que d'escroquer les faibles

  • il y a 6 ans

    c'est malheureux de voir celà vous j'ai aussi recu cette fameuse lettre d'accord '(agreement'' sur laquelle eteait mentionée le fameux mot en noir dealine en me fixant un delai,je m'en voulais car je venais de manquer une opportunité en or me dis-je merci pour l'info

  • il y a 1 décennie

    J'habite en Ontario et franchement je n'ai jamais entendu parlé de cette société pétrolière.

    Renseigne toi bien avant de tout quitter... Il y a beaucoup de publicités, de documents mensongers.

    Bon courage.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 5 ans

    Merci pour l'info car en 2006 j'ai également reçu un agreement de caledonian offshore,seulement jetais sans sous pour adhérer au contrat.N'eut été celà je m'aurais fait gruger de l'argent!!j'espère bien que les commanditaires de cette arnaque seront pris!!!

  • il y a 6 ans

    Merci pour toutes ces informations sur ces escrocs car en 2002 il ne m'a manqué que de l'argent pour remplir leurs conditions et tomber dans leur piège. je m'en voulais de rater une opportunité alors que ma condition ne faisait que me sauver. Merci d'informer les jeunes avides d'un emploi .

  • il y a 1 décennie

    traite des blanches???

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.