maurice t a posé la question dans Arts et sciences humainesHistoire · il y a 1 décennie

pourquoi appelle ton les italiens les" ritals"?

Mise à jour:

mais pourquoi le mot RITAL pas autre chose ?Qu'est ce que ça veut dire?

8 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Ta question est fort intéressante. C'est une question qui concerne la linguistique, et plus particulièrement la phonétique historique. Etant donné que je ne connais pas tes connaissances en la matière, je me permets de t'expliquer certaines notions pour commencer...

    Tout d'abord, la linguistique, c'est la science qui étudie le langage. Cette discipline est divisée en quatre parties, dont la phonétique. La phonétique, ensuite, c'est la science qui étudie les sons du langage humain (les sons qui sont donc produits par notre appareil "phonateur" et destinés à signifier). Elle est elle-même divisée en plusieurs branches: la phonétique historique est l'une de ces branches. Cette dernière, enfin, qui nous intéresse dans le cas présent, est la discipline qui étudie les changements phonétiques (donc relatifs aux sons du langage) subis par une langue au cours de son histoire (son évolution).

    Par exemple, grâce à la phonétique historique, on peut expliquer l'évolution d'un mot latin jusqu'au français moderne: Stephanus (latin) > Etienne (français moderne).

    Bref, revenons maintenant à notre "Rital". Ce mot est apparu au XVIIe siècle... A cette époque, les gens parlent ce que les linguistes appellent aujourd'hui le "moyen français" (c'est l'étape juste avant le "français moderne", le français tel qu'on le parle aujourd'hui). A cette époque, dans le parler populaire parisien et dans les parlers centraux du domaine d'oïl, le son "r" est devenu le son "z" lorsqu'il était placé entre deux voyelles (on parle, en phonétique, du "phénomène d'affaiblissement"). On prononce alors "Pazis", "mèze", "pèze" etc. au lieu de "Paris", "père", "mère", etc. Si tu veux, c'est une sorte de déformation qui a eu lieu. Evidemment, les grammairiens (les puristes de la langue) ont tenté de lutter contre ce phénomène et ont rétabli le son "r" initial. Ils ont assez bien réussi, même si quelques mots ont persisté avec le son "z" (c'est notamment le cas du mot "chaise", que l'on utilise aujourd'hui, qui n'est pas redevenu "chaire").

    Le problème, c'est qu'il y a eu ce qu'on appelle des "hypercorrectismes", c'est-à-dire des corrections qui n'auraient pas dû avoir lieu, et c'est notamment ce qui s'est passé dans le cas du mot "Rital". En effet, regarde... On dit: "les Italiens" (on fait la liaison). Beaucoup de gens ont alors pensé, à l'époque, qu'on écrivait "les Zitaliens" (ils prenaient le "z" de liaison pour la première lettre du mot "Italien") et se sont dit: "il faut corriger ce son "z" en "r". D'où la transformation "Italien" en "Ritalien". Ce terme est resté dans l'argot et s'est transformé en "Rital" (simple abréviation de "Ritalien") au XIXe siècle.

    J'espère avoir satisfait ta curiosité...

    Source(s) : Une "aficionada" de linguistique.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Le terme rital (au pluriel : les ritals) est un terme d'argot populaire qui définit une personne italienne ou d'origine italienne. Ce terme possèdait autrefois une connotation péjorative et insultante.

    Ce terme fut donné par les Français envers les ouvriers immigrés italiens arrivés en masse avant et après la Seconde Guerre mondiale pour travailler en France.

  • il y a 1 décennie

    Je ne m'étais pas posé la question avant... Bon ben grace à toi j'ai eu la réponse :)

  • il y a 1 décennie

    c'est de l'argot populaire en fait.. Après la 2nde GM, on appelait les italiens qui venaient en masse pour travailler en France "ritals", ce qui avait une connotation péjorative.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    peut-être a-t-on ajouté un "r" au début de ital, comme par exemple dans le langage des bouchers, le "louchebem" ou l'on rajoute une lettre au début du mot et on le termine par bem si à l'origine il commençait par un "b", par caisse si il commençait par un "c".

    en tout cas, en tant que rital moi-même, on m'a plutôt appelée "macaroni", ce terme de rital est apparu à mon avis avec les romans de Cavanna.

    Source(s) : evian
  • il y a 1 décennie

    ok pour vos réponses mais on sait toujours pas pourquoi "ritals"....

  • il y a 1 décennie

    Il existe un très bon livre de "François CAVANA " , qui parle des " ritals et des ruscoffs " . Je vous le conseille , il vous en dira plus sur ces personnes venues d'ailleurs .

    Et je suis fière d'être fille de " ruscoff " !

    Source(s) : moi
  • il y a 1 décennie

    parce qu'ils méritent

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.