Anonyme
Anonyme a posé la question dans Environnement · il y a 1 décennie

L'ours et l'homme. Pourquoi, aujourd'hui en France, faut-il sauvegarder l'ours dans nos montagnes ?

L'ours en France a subit un enorme déclin, a-t-il besoin que toute une nation s'acharne sur lui encore maintenant ?

Qu'est-ce qui est mieux, le laisser sur un lit d'hopital, quasi mort ou ne pas se voiler la face et mettre fin a des années de souffrances ? (la population actuelle est trop minime, elle est dépendante des programmes de réintroduction d'une sous-espèce différente)

Le gouvernement veut-il faire bonne figure et montrer l'exemple en prenant l'ours comme model pour montrer que l'on peut sauver des espèces en danger (sa marche pas trop mais bon, c'est nellie aussi) ?

Pourquoi parle-t-on tant de l'ours ? Pourquoi parle t'on tant et pourquoi rien de bien n'est fait ?

5 réponses

Évaluation
  • lolo
    Lv 4
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Comme si l'ours était responsable du prix ultra-bas de la viande de mouton en provenance de nouvelle-zélande... L'ours n'est qu'un prétexte pour les éleveurs. Le vrai problème, c'est la concurrence de la viande en provenance d'autres pays.

    L'ours modifie la manière de travailler des éleveurs : c'est cela qui est génant ! Pourtant, il y a des subventions d'équipement, les dégats sont intégralement remboursés, etc... Je ne vois pas ce que le gouvernement peut faire de plus en faveur des éleveurs. Et pourtant, il n'y a pas moyen qu'ils changent leurs habitudes...

    Voir la disparition d'une espèce quelle quelle soit, c'est terrible. L'ours est un symbole, et c'est pour cela qu'il faut le protéger.

    Quand on voit que même un député (M. Lasalle, UDF) est du coté des éleveurs, qui ont pourtant tout cassé à Arbas...

    Dans les Alpes, il y a aujourd'hui des bouquetins : si un jour un ministre n'avait pas décidé de les protéger, ça ferait longtemps qu'il n'y en aurait plus. L'ours c'est pareil : si personne ne s'occupe de la protéger, il va disparaître.

    Et je ne comprends pas pourquoi, en Espagne où il y a beaucoup plus d'ours, il n'y a pas de problèmes avec les bergers espagnols. En france, les éleveurs sont des râleurs, figés dans leur immobilisme. Et certains de leurs agissements (Arbas) ne valent pas mieux que ceux de certains jeunes de banlieues qui font régulièrement l'actualité, eux

    Certaines communes ont bien compris l'intérêt touristique de l'ours (Arbas, pour son plus grand malheur, vu les réactions brutales que cela a créé chez les éleveurs à leur encontre, par exemple). Le tourisme est un secteur très porteur en France, l'agriculture, ça fait 50 ans que ça regresse, et ce n'est pas fini avec la suppression de la PAC. C'est triste, mais le monde change. Et ce n'est pas la faute de l'ours (ou du loup...). Je trouve aberrant que quelques excités veuillent imposer leurs idées contre celle de la majorité des gens, qui souhaitent une protection accrue de la nature, en général.

    Je trouve donc la position de notre ministre de l'agriculture plutôt courageuse dans sa volonté de réintroduction des ours.

    Et puis, 5 ours dans l'immensité des pyrénnées, cela ne fait pas lourd... Qui a déjà vu un ours dans les Pyrénées ?

    Les chasseurs, si ils étaient de vrais chasseurs, devraient être satisfait de pouvoir, un jour lointain, lorsque les ours seront plus nombreux, peut-être chasser ce superbe animal, pour réguler sa population... C'est quand même beuacoup plus honorable que de chasser des faisans d'élevages...

    En conclusion, ce n'est pas parce que la population d'ours est sur le déclin qu'il faut accepter ceci comme une fatalité et ne rien faire : si tout le monde avait la même réaction que l'auteur de la question, combien resterait-il aujourd'hui de baleines, d'éléphants, etc... ?

    Protéger la nature, ça demande un effort, et pour les éleveurs c'est la même chose. Il faut simplement savoir quelle planète on veut demain. Personnellement, des montagnes pleines de moutons, ça ne m'intéresse pas. Les espaces naturels ne sont pas à l'usage exclusif des agriculteurs/éleveurs/chasseurs !

    Source(s) : Les éleveurs en colère, ça donne ça, et il y a même un député pour les soutenir ! http://www.paysdelours.com/fr/menu-bas-principal/p... Un site intéressant : http://www.paysdelours.com le broutard, élevé par des éleveurs PRO-OURS ! Comme quoi, quoi qu'ne disent les éleveurs ultra-violent, il est possible d'élever des moutons dans les zones ours ! http://www.agneaubroutard.com/ Un geste pour la planète : http://www.fondation-nicolas-hulot.org/gestes/gest...
  • il y a 4 ans

    je vais t'expliquer un truc undemanding. quand je me suis mis un couple. l. a. première chosen qu'a fait mon ex femme, c'est de m''expliquer que l. a. gadget à laver, les hommes sa comprenais rien et faisaient que de l. a. merde. ba j'ai dit, bon ok ... qui suis'je pour l. a. contredire, elle et sa fierté toute féminine.dans son nouveau statut de femme accompli. mais bon, pour l. a. food, j'ai préféré l. a. mettre dehors. je tient à mon estomac ...faut pas déconner.

  • il y a 1 décennie

    parce qu'ils sont en voie de disparation

  • il y a 1 décennie

    Parce que dans un dernier ela´n humaniste, l'homme veut montrer qu'il se sent coupable d'avoir eradique cette espece. Alors on montre sa bonne volonte pour se racheter une conscience.

    Comme le dit le commentaire precedent, ca donne pas du boulot a nos bergers. La est le probleme, on a chasse une espece pour notre survie oubliant totalement l'equilibre de la chaine alimentaire...Une fois de plus l'homme a regarde uniquement son nombril. Quant a reintroduire l'ours, je pense que c'est une mauvaise idee car il est desormais trop tard, le mal a ete fait.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    Faudrait quand même penser aussi à sauvegarder nos bergers....

    L'agneau et le mouton de Nouvelle -Zélande est très bon mais ça ne donne pas de boulot à nos bergers!...

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.