bleu_lagon a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 8 ans

Quel qualité ou défaut attribuez-vous à ce père?

C'est l'histoire d'un père connu autant pour sa bonté que pour son sens de la justice. Il prenait tendrement soin des siens.

Pourtant, malgré tout ce qu'il faisait pour ses fils, l'un deux se mit à tourner mal, comme on dit. Alors, avec tout son amour et une patience infinie, il tenta de ramener ce fils dans le droit chemin. Peine perdue. Le jeune homme, suffisamment âgé pour être tenu responsable de ses actes, se montra totalement insensible aux marques de bonté de son père. Il resta obstinément sourd à ses sages conseils et à ses supplications.

Le père, à contre coeur, se résigna à punir son fils.

Cependant, entre temps, le père découvrit que la déchéance de son fils était dûe au fait qu'il fréquentait depuis quelque temps un homme particulièrement mauvais, manipulateur et sans coeur.

Le père essaya par tous les moyens d'amener son fils à comprendre que cette mauvaise compagnie était la cause de son déclin spirituel et de son changement de personnalité de plus en plus tournée vers le mal. Mais en vain.

Alors le père alla trouver l'homme mauvais qui avait détourné son fils du droit chemin et il lui dit : " Tu as gagné ! Fais ce que tu veux de mon fils ! "

L'homme prit alors le jeune homme et l'enferma dans une prison particulièrement lugubre, avec ses précédentes victimes. Là, il lui fit subir les pires outrages, allant jusqu'à le torturer sans aucune compassion, durant des jours et des jours.

Le père du jeune rebelle eut vent de ce que l'on faisait subir à son fils. Pourtant, il ne fit rien pour lui porter secours. Quand on lui demanda pourquoi il agissait ainsi, il répondit : " Je respecte le choix de mon fils qui a voulu vivre une vie de débauche malgré tous mes efforts pour le ramener sur le droit chemin. Je le renie donc, conformément à son désir ! "

La parole est à vous. Quels sentiments vous inspire cette histoire ?

Mise à jour:

@Kenavo : Non, je ne suis pas musulman, mais chrétien. Et cette histoire est très loin d'être pensée pour des enfants, crois-moi !

Mise à jour 2:

Le père = Dieu.

L'homme mauvais = Satan le Diable

Le fils = le pécheur impénitent

La prison = L'Enfer

Nombreux sont ceux qui sont écoeurés par la manière dont le père de cette hitoire abandonne son fils au main de son ennemi. Si seulement cela pouvait les faire réfléchir sur le dogme de l'Enfer ! Jéhovah n'est pas ce Dieu insensible et cruel que la chrétienté adore dans sa folie apostate. Quelle soit éternellement maudite pour ça !

7 réponses

Évaluation
  • il y a 8 ans
    Réponse favorite

    Bonsoir

    Que l'enfer de feu n'est rien d'autre qu'un dogme mensongé.

    Par exemple: “ L’enseignement de l’Église affirme l’existence de l’enfer et son éternité. Les âmes de ceux qui meurent en état de péché mortel descendent immédiatement après la mort dans les enfers, où elles souffrent les peines de l’enfer, ‘ le feu éternel ’. La peine principale de l’enfer consiste en la séparation éternelle d’avec Dieu. ” — Catéchisme de l’Église catholique (1992), Ire partie, IIe section, article 12, IV, § 1035.

    Par contre. Ce que dit la Bible : “ Les vivants savent au moins qu’ils mourront, mais les morts ne savent rien du tout. [...] car il n’y a ni œuvre, ni réflexion, ni savoir, ni sagesse dans le Shéol où tu t’en vas. ” — Ecclésiaste 9:5, 10, Bible de Jérusalem ; Darby.

    Alors il est bon de savoir que Dieu ne punit personne en enfer.

    Voici qlqs versets bibliques à examiner : Psaume 146:3, 4 ; Actes 2:25-27 ; Romains 6:7, 23.

    Agapê

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 3 ans

    Bon, c'est que pour les filles.... puisque c'est comme ça.... je m'en vais........ J'ai été "beau père" d'une petite fille.... pendant 2 ans.... et .... remark dire.... euh..... au niveau défaut..... euh...... un jour je l'ai emmenée à Paris sur les champs élysées... dans le magasin d'une souris célèbre "disn...." et .... je lui ais dit "prends tout ce que tu veux"......... think of à 5 ans, elle avait les yeux qui sortaient de l. a. tête.... C'était l. a. fête au magasin..... dans l. a. voiture pour rentrer.... et c'était MA fête..... arrivé à l. a. maison....... Et j'en ai fait quelques autres dans le même type..... Donc, je pense que je serais un peu "TROP".....

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 8 ans

    voici ce que tu cherches :

    http://leylaloukoum.centerblog.net/6550128-Les-99-...

    les 81 -91 ainsi que quelques autres pourront te donner de pistes à ton interrogation mais bon normalement ça se prend comme un seul bloc .

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 8 ans

    Je crois comprendre ta parabole, mais sache que Dieu ne réniera jamais, jamais un des fils. Même s'il commet une débauche pire que celle des non croyants. Prend pour exemple l'exemple le jeune corinthiens qui couchait avec la femme de son père, il demeure toujours sauvé sauf que son corps devait être détruit (ICor5:1-6).

    On n'est pas sauvé par nos oeuvres,on est sauvé par la foi,parce que nous croyons à ce Dieu a dit et que nous prenons position pour sa Parole. Et parceque nous prenons position pour lui et sa parole sur la terre,il a promis aussi prendre position pour nous devant le trône et pardonnera toutes nos mauvaises actions que nous avons commise sous l'influence du diable.

    Vois tu? Il faut être fils de Dieu pour pouvoir croire les Paroles de Dieu,ceux qui n'arrive pas à croire sont fils du diable et irons rejoindre leur père de l'étang de feu (Jn8:38-47; Jn10:26-27; 1Jn4:6).

    Remarque que cain n'était pas influencé par le malin mais il ÉTAIT DU MALIN (1Jn3:12)

    Judas était fils de la perdition (Jn17:12).

    Dans Mt7:21-23 Jésus ne dit pas à ceux qu'il rejette qu'il les a renier,mais qu'il ne les a JAMAIS CONNU. Il n'ont jamais été fils de Dieu.

    Source(s) : Pour essayer de paraphraser ta parabole,si dans une famille un père interdit à ses fils des choses sous peine de sanctions très sévère. Celui qui véritablement fils de son père ne dira pas:"papa plaisante,il ne ferait jamais sa" mais il demeurera dans la crainte,croyant ce que son père à dit,et c'est justement cette attitude qui le fera échapper à la sentence,même s'il arrivait qu'il viole involontairement les interdit de son père. Le père aura compassion de son fils,et lui accordera des circonstances atténuantes.
    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 8 ans

    Pour poser une telle question à morale ridicule tu dois venir de la secte des témoins de jehovah ou alors une autre organisation du meme type mais passons, on reconnait le fruit pourri à sa couleur.

    Les témoins de jéhovah sont capables d'abandonner leurs congénères facilement, des lois dissuasives obligeant les membres à quitter leur organisation et ensuite les autres camarades à renier et effacer leurs anciens frères de leur vie et de leur mémoire.

    Contrairement aux témoins de jehovah, les Chrétiens n'abandonnent jamais une personne qui sort du chemin initial. Donc cet homme qui enferma le jeune rebelle recevra une bonne correction si parlementer il ne connait pas.

    On n'abandonne. pas son fils.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Kenavo
    Lv 5
    il y a 8 ans

    Histoire moralisante invraisemblable que veux tu que l'on dise la dessus, j'imagine que tu est mahométan c'est tout à fait le style des mahométans de faire de la morale avec des histoires pour enfants...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 8 ans

    Que si les pères se foutent éperdument du bien de leurs enfants et préfèrent se faire mousser en "donnant des punitions"' ou en les envoyant au diable en disant "bien fait pour ce salaud" alors on est mal barré.

    Quelle que soit l'attitude du fils vis a vis du mal, le mal reste le mal et un père juste et bon ne souhaite pas le mal. SI il commence a vouloir se venger et a faire du mal, ou a punir en enfonçant le fils dans le mal il ne récoltera que du mal.

    Si le père respecte la liberté du fils au point de l'envoyer balader c'est aussi une preuve d'amour mais dans ce cas la il ne pourrait pas le renier sans une peine infinie au coeur... La visiblement ce n'est pas le cas. Salaud de vieux :D

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.