• Quelle est la morale à tirer de cette fable (Le Pot de terre et le Pot de fer) de Jean de La Fontaine ?

    Fable n° 2 Livre V Le Pot de fer proposa Au Pot de terre un voyage. Celui-ci s’en excusa, Disant qu’il ferait que sage De garder le coin du feu : Car il lui fallait si peu, Si peu, que la moindre chose De son débris serait cause : Il n’en reviendrait morceau. « Pour vous, dit-il, dont la peau Est plus dure que la... afficher plus
    Fable n° 2 Livre V Le Pot de fer proposa Au Pot de terre un voyage. Celui-ci s’en excusa, Disant qu’il ferait que sage De garder le coin du feu : Car il lui fallait si peu, Si peu, que la moindre chose De son débris serait cause : Il n’en reviendrait morceau. « Pour vous, dit-il, dont la peau Est plus dure que la mienne, Je ne vois rien qui vous tienne. – Nous vous mettrons à couvert, Repartit le Pot de fer : Si quelque matière dure Vous menace, d’aventure, Entre deux je passerai, Et du coup vous sauverai. » Cette offre le persuade. Pot de fer son camarade Se met droit à ses côtés. Mes gens s’en vont à trois pieds, Clopin-clopant, comme ils peuvent, L’un contre l’autre jetés Au moindre hoquet qu’ils trouvent. Le Pot de terre en souffre ; il n’eut pas fait cent pas Que par son compagnon il fut mis en éclats, Sans qu’il eût lieu de se plaindre. Ne nous associons qu’avecque nos égaux ; Ou bien il nous faudra craindre Le destin d’un de ces pots.
    11 réponses · il y a 23 heures
  • Poèmes sur l'ange de la mort tu peux me dire?

    4 réponses · il y a 2 jours
  • Le poète est-il forcément un incompris?

    Meilleure réponse : Parfois le poète est un incompris pour diverses raisons comme tout un chacun et inversement , pour moi quelques fois je suis incomprise dans mon entourage et souvent je ne comprends pas toujours pourquoi soit parce que je me suis mal exprimée ou alors chacun voit à sa manière certes ce n'est pas toujours et... afficher plus
    Meilleure réponse : Parfois le poète est un incompris pour diverses raisons comme tout un chacun et inversement , pour moi quelques fois je suis incomprise dans mon entourage et souvent je ne comprends pas toujours pourquoi soit
    parce que je me suis mal exprimée ou alors chacun voit à sa manière certes ce n'est pas toujours et bien heureux !...
    14 réponses · il y a 1 semaine
  • Lisez et expliquez-moi pourquoi, selon vous, on m"a effacé ce poème?

    De plus, il n'a reçu aucun commentaire. On aurait dit qu'il était invisible. AMOUR DES ANGES On se les imagine à tort, Parties pour des contrées lointaines, À jamais disparues des eaux de la mémoire, Les jeunes amoureuses des doux avrils d'antan. Mais elles sont tapies quelque part dans un... afficher plus
    De plus, il n'a reçu aucun commentaire. On aurait dit qu'il était invisible. AMOUR DES ANGES On se les imagine à tort, Parties pour des contrées lointaines, À jamais disparues des eaux de la mémoire, Les jeunes amoureuses des doux avrils d'antan. Mais elles sont tapies quelque part dans un coin, Ondines si mignonnes des souvenirs chantants, Précieuses musiques des féeries d'hier, Les oubliées lunaires des chaudes nuits de juin. Et elles nous lutinent de leurs grands yeux humides, Et elles nous éclairent de leurs timides aubes, Surgissant çà et là dans l'automne fané Parmi les feuilles mortes de la fin de septembre. Merveilleuses gamines, mi-sirènes, mi-anges Un peu mélancoliques et quelque peu chagrines, Petites fées qui nous détiennent en leur pouvoir, Câlines qui niaient vouloir trouver l'amour Sans peut-être jamais l'avoir connu après. Et elles nous poursuivent par les nuits solitaires, Ces amours éblouies parce qu'imaginées Du temps des roses printanières!
    7 réponses · il y a 6 jours
  • Qu'est-ce qui s'est passé pour qu'il y ait désamour entre le peuple et cette forme particulière de la littérature qu'est la poésie ?

    Il y a presque plus d'auteurs de poésie aujourd'hui que de gens qui lisent véritablement la poésie. C'est devenu un genre majeur et pourtant perdu. Michel Onfray
    Il y a presque plus d'auteurs de poésie aujourd'hui que de gens qui lisent véritablement la poésie. C'est devenu un genre majeur et pourtant perdu. Michel Onfray
    7 réponses · il y a 6 jours
  • Justice dites vous?

    Existe t-il une jystice ici bas ?? Sonnets. Justesse et justice Dans notre société il est des lois sacrées Sans elles le chaos régirait la nation Voilà dans nos esprits la règle bien ancrée La dédaigner conduit à la condamnation Il en existe une chérie et vénérée C’est la propriété soulevant les passions Elle... afficher plus
    Existe t-il une jystice ici bas ?? Sonnets. Justesse et justice Dans notre société il est des lois sacrées Sans elles le chaos régirait la nation Voilà dans nos esprits la règle bien ancrée La dédaigner conduit à la condamnation Il en existe une chérie et vénérée C’est la propriété soulevant les passions Elle fait son lit parmi l’opinion modérée L’anarchie la combat avec obstination Pourtant il est des fois où un esprit honnête Doute du bien-fondé de certains règlements Transformant les juges en simples marionnettes On voit inoccupés de vastes bâtiments Or on met à la rue sans craindre un châtiment Des gens cherchant logis en quelque maisonnette Jean piere
    5 réponses · il y a 1 semaine
  • Plait -il?

    Accueillants paradis que d’aucuns trouvent sur terre Un enfer complice au bout de la cordée Qui invite à l’erreur la faute étant bannie Le cœur y était la gaieté s’en sortie Dieu d’aucune fierté si ce n’est épouser La sobriété aller au bout de l’insanité Médire de ce fait l’innommable vérité à satiété Qu’ils... afficher plus
    Accueillants paradis que d’aucuns trouvent sur terre Un enfer complice au bout de la cordée Qui invite à l’erreur la faute étant bannie Le cœur y était la gaieté s’en sortie Dieu d’aucune fierté si ce n’est épouser La sobriété aller au bout de l’insanité Médire de ce fait l’innommable vérité à satiété Qu’ils sont petits nos grands Qu’ils sont grands nos petits
    6 réponses · il y a 1 semaine
  • Au prêt de mon arbre ?

    Au prêt de mon arbre ?

    Meilleure réponse : Le peintre des mots que tu es, a dessiné une route celle de l'importance de notre environnement au plus tu écris et plus ta poésie grandi nous partageons au moins 50 % de notre ADN avec les arbres. sont ils pour cela nos cousins ? je ne sais pas. en tout cas les arbres sont nos poumons et au regard du... afficher plus
    Meilleure réponse : Le peintre des mots que tu es, a dessiné une route
    celle de l'importance de notre environnement
    au plus tu écris et plus ta poésie grandi
    nous partageons au moins 50 % de notre ADN
    avec les arbres.
    sont ils pour cela nos cousins ?
    je ne sais pas. en tout cas les arbres sont nos poumons
    et au regard du traitement que l'homme leur accordent avec
    la déforestation qui s'étend ; abattre un arbre c'est tuer la vie
    plus grave nous mettons en péril les génèrations futures

    https://www.youtube.com/watch?v=qYFyc2JY...
    5 réponses · il y a 1 semaine
  • Un poème sur l'obsession amoureuse ?

    Meilleure réponse : Dans ta mémoire immortelle, Comme dans le reposoir D'une divine chapelle, Pour celui qui t'est fidèle, Garde l'amour et l'espoir. Garde l'amour qui m'enivre, L'amour qui nous fait rêver ; Garde l'espoir qui fait vivre ; Garde la foi qui délivre, La foi qui nous doit... afficher plus
    Meilleure réponse : Dans ta mémoire immortelle,
    Comme dans le reposoir
    D'une divine chapelle,
    Pour celui qui t'est fidèle,
    Garde l'amour et l'espoir.

    Garde l'amour qui m'enivre,
    L'amour qui nous fait rêver ;
    Garde l'espoir qui fait vivre ;
    Garde la foi qui délivre,
    La foi qui nous doit sauver.

    L'espoir, c'est de la lumière,
    L'amour, c'est une liqueur,
    Et la foi, c'est la prière.
    Mets ces trésors, ma très chère,
    Au plus profond de ton coeur.

    Nérée Beauchemin.
    5 réponses · il y a 1 semaine
  • Rendez-vous oubliés ?

    Rendez-vous oubliés ?

    Meilleure réponse : Les étoiles dansaient sur les toiles tendues au clair de lune, Sur l'étendue miroitante du désert... Ils se sont étendus là sur ces draps tendus pour un roi, Dans les sables scintillants du désert... Sous le regard bienveillant des constellations, Ils se sont aimés... Rendez-vous oublié, Eux seuls peuvent... afficher plus
    Meilleure réponse : Les étoiles dansaient sur les toiles tendues au clair de lune,
    Sur l'étendue miroitante du désert...
    Ils se sont étendus là sur ces draps tendus pour un roi,
    Dans les sables scintillants du désert...
    Sous le regard bienveillant des constellations,
    Ils se sont aimés...
    Rendez-vous oublié,
    Eux seuls peuvent comprendre...
    7 réponses · il y a 2 semaines
  • L'estime de soi passe t-il par le regard des autres?

    Le regard des autres ​ Bien trop souvent l’on dit que pour aimer les autres, Il faut s’aimer soi-même… Foutaises ! Parce que nos fautes Nous masquent le regard, si bien qu’on ne peut voir Nos qualités cachées qui sommeillent dans le noir. On ne perçoit que nos défauts, trop éclatants, ... afficher plus
    Le regard des autres ​ Bien trop souvent l’on dit que pour aimer les autres, Il faut s’aimer soi-même… Foutaises ! Parce que nos fautes Nous masquent le regard, si bien qu’on ne peut voir Nos qualités cachées qui sommeillent dans le noir. On ne perçoit que nos défauts, trop éclatants, Qui nous font vite courber le dos, le cœur saignant… Jusqu’au jour où quelqu’un s’attarde sur nos chemins, Il nous sourit, il nous regarde, nous tend la main. Il nous montre nos qualités, insoupçonnées. Il croit en nous, nous encourage à surmonter Nos peurs, nos doutes et grâce à cette force alliée On peut réussir à s’aimer, le cœur léger. On se découvre plein de charme, le rire au cœur Comprenant que pour l’autre c’est nous, le vrai bonheur. On jalousait parfois autrui sans se douter Que certains nous enviaient aussi nos qualités. Alors, à notre tour, comblé, le cœur ouvert, On peut sourire et dire à ceux qui ont souffert : «Je t’offre ma tendresse, car moi, je crois en toi : Tu as des qualités, cachées, mais je les vois. » ainariel, 8 Septembre 2008 https://www.youtube.com/watch?v=IHxjscLC... #1
    10 réponses · il y a 2 semaines
  • L'oubli.....?

    L'oubli.....?

    Meilleure réponse : BONJOUR Ami merci pour ce poignant poème Géraldine Comment expliquer la souffrance lorsque l'on sombre dans la démence; Géraldine seule était perdue Au centre des mots qui ne venaient plus Elle allait dans tous les sens Cherchant dans sa pauvre cervelle Une petite chose,une étincelle! Hors une grande... afficher plus
    Meilleure réponse : BONJOUR Ami merci pour ce poignant poème
    Géraldine
    Comment expliquer la souffrance
    lorsque l'on sombre dans la démence;
    Géraldine seule était perdue
    Au centre des mots qui ne venaient plus
    Elle allait dans tous les sens
    Cherchant dans sa pauvre cervelle
    Une petite chose,une étincelle!
    Hors une grande cacophonie
    faisait beaucoup de bruit
    Géraldine oubliait tout son savoir,
    Du matin jusqu'au soir
    Où était ce qu'elle cherchait?
    En cours de route elle oubliait
    caprine
    9 réponses · il y a 3 semaines
  • Bonjour l'âme,le cœur des Poètes soyez généreux parlez en en vers ou en prose merci?

    Bonjour l'âme,le cœur des Poètes soyez généreux parlez en en vers ou en prose merci?

    Meilleure réponse : MAGNIFIQUE !!! Merci Pour ce si beau poème que ton génie Nous propose une nouvelle fois ici !!! Mes plus vifs compliments te sont acquis Pour tant de réflexion et pour tant de beauté Et je te félicite pour ton grand cœur qui a encore parlé... Pour nous enivrer... Comme à l’accoutumée De ta richesse intérieure, et... afficher plus
    Meilleure réponse : MAGNIFIQUE !!! Merci
    Pour ce si beau poème que ton génie
    Nous propose une nouvelle fois ici !!!
    Mes plus vifs compliments te sont acquis
    Pour tant de réflexion et pour tant de beauté
    Et je te félicite pour ton grand cœur qui a encore parlé...
    Pour nous enivrer...
    Comme à l’accoutumée
    De ta richesse intérieure, et de ton esprit :
    BRAVO
    Donc, pour ta superbe poésie
    Et pour ton plaisir voici
    Comme pour lui faire écho :
    "Mes vers qui fuiraient, hirondelles,
    Vers ton jardin qui rit
    Si mes vers avaient des ailes...
    Des ailes comme l'esprit ! " :
    https://www.youtube.com/watch?v=bj_v-MOD...

    Amitiés
    Et très belle journée !!!
    4 réponses · il y a 2 semaines
  • Hagard du nord ?

    Hagard du nord ?

    Meilleure réponse : Des mots maniés avec habileté pour exprimer des maux profondément ancrés !
    Bravo Derek !
    Meilleure réponse : Des mots maniés avec habileté pour exprimer des maux profondément ancrés !
    Bravo Derek !
    6 réponses · il y a 2 semaines
  • Un poème sur "l Entre-Soi" et ses égarements ...?

    Meilleure réponse : Triste mais très joli poème Myosotis.

    Lésés, garés, jamais partis
    Ils sont tristes à mourir.
    Avec leurs partis pris...

    Jamais ils ne partagent
    Même pas le quignon de pain.
    Ils sont nés sans âge
    Alors sans farine ni levain
    Ils resteront éternellement petits...
    Meilleure réponse : Triste mais très joli poème Myosotis.

    Lésés, garés, jamais partis
    Ils sont tristes à mourir.
    Avec leurs partis pris...

    Jamais ils ne partagent
    Même pas le quignon de pain.
    Ils sont nés sans âge
    Alors sans farine ni levain
    Ils resteront éternellement petits...
    4 réponses · il y a 2 semaines
  • S'il vous plait, donnez-moi du rêve?

    Meilleure réponse : Carole veut rêver Rien de plus facile Il suffit de la bercer Poupée gracile Parfois un peu fragile Son rêve sera docile Entre ses beaux cils... Carole veut rêver, jour et nuit Et d'un nuage faire son lit. Avec une étoile elle s'enfuit Sur une comète sans bruit Elle vient boire un vers Au bar de... afficher plus
    Meilleure réponse : Carole veut rêver
    Rien de plus facile
    Il suffit de la bercer
    Poupée gracile
    Parfois un peu fragile
    Son rêve sera docile
    Entre ses beaux cils...

    Carole veut rêver, jour et nuit
    Et d'un nuage faire son lit.
    Avec une étoile elle s'enfuit
    Sur une comète sans bruit
    Elle vient boire un vers
    Au bar de l'univers
    Avec les poètes et trouvères...

    Carole a rêvé, dure réalité
    La voilà réveillée.
    Mais qu'importe
    Et que le vent emporte
    Ce qui rend malheureux.
    Tous ses rêves rendent heureux...
    17 réponses · il y a 3 semaines
  • Quels effets mes rides ?

    Quels effets mes rides ?

    Meilleure réponse : merci Derek toujours le même plaisir de te lire un peu d'optimisme dans ma réponse:) L'éternelle chanson( Louise-Rose-Étiennette Gérard, dite Rosemonde Gérard) Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille, Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs, Au mois de mai, dans le jardin qui... afficher plus
    Meilleure réponse : merci Derek toujours le même plaisir de te lire
    un peu d'optimisme dans ma réponse:)
    L'éternelle chanson(
    Louise-Rose-Étiennette Gérard, dite Rosemonde Gérard)

    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
    Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
    Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
    Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
    Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
    Nous nous croirons encore de jeunes amoureux,
    Et je te sourirai tout en branlant la tête,
    Et nous ferons un couple adorable de vieux.
    Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
    Avec de petits yeux attendris et brillants,
    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
    Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

    Sur notre banc ami, tout verdâtre de mousse,
    Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer,
    Nous aurons une joie attendrie et très douce,
    La phrase finissant toujours par un baiser.
    Combien de fois jadis j'ai pu dire " Je t'aime " ?
    Alors avec grand soin nous le recompterons.
    Nous nous ressouviendrons de mille choses, même
    De petits riens exquis dont nous radoterons.
    Un rayon descendra, d'une caresse douce,
    Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,
    Quand sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,
    Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

    Et comme chaque jour je t'aime davantage,
    Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain,
    Qu'importeront alors les rides du visage ?
    Mon amour se fera plus grave - et serein.
    Songe que tous les jours des souvenirs s'entassent,
    Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens.
    Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
    Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens.
    C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,
    Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main
    Car vois-tu chaque jour je t'aime davantage,
    Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain.

    Et de ce cher amour qui passe comme un rêve,
    Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur,
    Retenir s'il se peut l'impression trop brève
    Pour la ressavourer plus tard avec lenteur.
    J'enfouis tout ce qui vient de lui comme un avare,
    Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours ;
    Je serai riche alors d'une richesse rare
    J'aurai gardé tout l'or de mes jeunes amours !
    Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève,
    Ma mémoire parfois me rendra la douceur ;
    Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
    J'aurai tout conservé dans le fond de mon coeur.

    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
    Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
    Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
    Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
    Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
    Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,
    Et je te sourirai tout en branlant la tête
    Et tu me parleras d'amour en chevrotant.
    Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
    Avec de petits yeux attendris et brillants,
    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille
    Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.
    9 réponses · il y a 3 semaines