Lv 621 927 points

Athéezamour

Réponses favorites9%
Réponses5 940
  • Eve était-elle la femme (l'épouse) ou la soeur d'Adam?

    Pour un lecteur contemporain à qui l'on rabâche l'interdiction de rapports hors mariage ou incestueux, l'histoire d'Adam et Eve comporte un aspect troublant : aucune parole divine, aucun sacrement ne consacre leur union, alors que c'est d'eux dont dépend l'avenir de la création divine. Le seul soin que Dieu prenne d'eux, c'est de les habiller de "tuniques de peau" (Gen.II,21). Leur passage à l'acte sexuel n'est investi d'aucune signification supérieure; il est purement primal

    Autre point obscur, sinon litigieux, si l'on opte pour la version du chapitre II de la Genèse,

    (voir ma question précédente :

    http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=Aq... ):

    même si l'on ne fait pas intervenir la génétique, il est évident qu'Eve serait née de la

    chair d'Adam et qu'elle serait plus proche d'une soeur jumelle que d'une partenaire

    choisie

    Au delà de la psychanalyse, son union avec Adam est consanguine, et le soupçon de l'inceste réapparait

    Il est utile de rappeler que vers le XIème siècle un effort original pour résoudre les doutes sur l'union d'Adam et Eve donna naissance à un ouvrage kabbalistique, l'Alphabet de Ben Sirah dans lequel il est dit que l'humain primitif fut à la fois mâle et femelle, c'est-à-dire androgyne, thème déjà proposé par Platon. Dieu les sépara, leur donna des identités distinctes et leur conféra l'égalité. Cependant la première femme n'aurait pas été Eve mais Lilith. Adam voulut prendre la préséance sur elle mais investie de l'égalité, Lilith refusa et implora Dieu et put s'enfuir de l'Eden

    Cette variante, à mon avis, reflète beaucoup plus la perplexité que cause le personnage d'Eve dans l'histoire de la Genèse que les convictions des rédacteurs bibliques

    Mais bon, revenons à nos moutons, ou plutôt à nos deux tourtereaux : alors, selon vous, époux ou frère et soeur ?

    Bonne réflexion

    13 réponsesReligions et spiritualitéil y a 7 ans
  • Comment naquit Eve ? En même temps qu'Adam, ou après ?

    Selon Genèse 1.27 :

    Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme, en même temps par conséquent puisqu'il est dit il créa l'homme ET la femme

    Mais, un peu plus loin, en 2.18, il est affirmé tout le contraire :

    L'Éternel Dieu dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui. Suite de l'histoire :

    2.20 : Et l'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l'homme, il ne trouva point d'aide semblable à lui.

    2.21 : Alors l'Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place.

    2.22 : L'Éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme.

    2.23 : Et l'homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! on l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme.

    On a donc, à quelques versets d'intervalle, deux versions contradictoires : comment ont-elles pu coexister pendant des millénaires sans éveiller les soupçons des critiques biblistes ?

    Alors je sais, on me rétorquera de ne pas avoir une vision littéraliste mais même si l'on tient compte du fait que le récit est symbolique, les symboles excluent-ils la logique ?

    Autre question : dans la seconde version, Eve reste-t-elle créée à l'image de Dieu ? Car il apparait dans celle-ci qu'un statut secondaire lui ait été imposée : <<Je lui ferai une aide semblable à lui.>> dit l'Éternel

    Semblable implique seulement une ressemblance plus ou moins proche, pas l'identité

    Alors, vos avis ? Comment interpréter et concilier ces deux versions ?

    8 réponsesReligions et spiritualitéil y a 7 ans
  • Une femme voilée peut-elle faire ...?

    ...la roue ?

    Et si oui, la roue ne risque-t-elle aussi ...d'être voilée ?

    Bon, c'est de l'humour, j'attends donc des réponses humoristiques elles aussi

    6 réponsesReligions et spiritualitéil y a 8 ans
  • Croyez-vous en Ashéra, la parèdre de Yahvé ?

    Transcendant, impersonnel et asexué, Dieu échappe aux simples attributs humains

    Et pourtant, il fut un temps où Yahvé était plus "homme", et Ashéra était sa parèdre, son épouse

    Les fouilles débutées en 1975 à Kutillet Ajrud ont mis,au jour des fragments de céramiques portant l'inscription, en hébreu ou en phénicien, : "A Yahvé de Tamarie et son Ashéra" et " A Yahvé de Teman et son Ashéra"

    La question divise les archéologues

    Une idée trop forte pour certains, tel André Lemaire qui y voit une erreur de traduction, ne veulent voir en Ashéra, qu'un objet de bois, un arbre sacré dont Yahvé aurait eu l'utilité

    Objet qui aurait eu droit à bien des égards puisqu'elle eut droit sous Achab, roi d'Israël au IX ème s. av JC, à 400 prophètes pour lui rendre culte

    Pire !

    Dans le temple même de Yahvé à Jérusalem, on lui aurait également dressé une statue !

    D'autres archéologues au contraire,que l'on peut difficilement taxer d'être de simples radicalo-incultes, estiment que ces inscriptions suggérent, à l'inverse de la Bible, que Yahvé avait une parèdre comme la plupart des dieux mésopotamiens ou cananéens,

    Pour de nombreux archéologues, ses inscriptions racontent la face cachée de la Bible : celle d'un peuple ardemment polythéiste, dont le culte rendu à Yahvé répondait en tout point aux mêmes formes, aux mêmes images que celles des peuples voisins

    Les Hébreux restent très longtemps polythéistes. Il a fallu en effet environ sept siècles au Dieu unique pour s'installer, du XIIIème au VIème siècle

    Les inscription de De Kuntillet ‘Ajrud et de Khirbet elQôm datent les règnes d’Amasias (~802-776 av. J.-C.) de Juda et de Joas (~803-790 av. J.-C.) d’Israël. Ces inscriptions montrent que les Israélites ont associé Yahweh avec une déesse, sa parèdre, Ashérah. Le culte de « Yahweh et son Ashérah » fut certainement pratiqué très longtemps. Peu de traces écrites existent en Canaan en dehors de ces 2 inscriptions car ces adorations étaient interdites par la religion d'Israël.

    Ils n’ont néanmoins pas effacé les inscriptions extrabibliques amorrites d’Ashérah, ni les papyrus juifs de l’île d’Éléphantine en Égypte qui gardent trace de l’importance de cette déesse femme de Yahweh.

    Comme l’exprime l’archéologue J.-B. Humbert en 1997 : « la découverte à Ougarit d’une autre littérature cananéenne (on n’en connaissait qu’une seule : la Bible !), jeta un éclairage très vif sur une religion proche de celle de l’Israël ancien. Bien des idées reçues furent bousculées. La célébrissime Jérusalem n’était alors qu’un gros pâté de maisons, et les temples du très puissant Yahweh n’étaient pas plus grands que des sacristies. Israël se révélait être une province reculée, sous l’influence de ses puissants voisins, et dont les habitants ne cherchaient qu’à imiter les arts,

    Et vous qu'en pensez-vous ?

    1 :) : Dans le débat qui divise les archéologues, êtes-vous de ceux qui voit en Ashéra objet en bois, un arbre sacré, et de ce fait trouvez-vous concevable qu'un fidèle puisse écrire une dévotion ainsi rédigée en hébreu ou phénicien :

    "A Yaveh de Samarie et son bout de bois"

    ou "A Yaveh de Teman et son arbre sacré "

    impliquant ainsi que ce morceau de bois soit donc lui aussi un objet de culte

    Ou pensez-vous que l'archéologie fait entendre une tonalité bien différente de celle de la Bible, montrant que les premiers compilateurs de celle-ci n'étaient pas dans les faits monothéistes, que Yaveh dans son propre temple àJérusalem, contraint de côtoyer Baal, Ashéra mais aussi Milkon, Kemosh et d'autres encore sous Salomon, a mis du temps pour s'imposer en tant que dieu unique, les découvertes archéologiques allant tout à fait dans ce sens

    2 :) Si le roi Josias au VIIème av. JC n'avait pas strictement interdit son culte et que celui-ci aurait perduré jusqu'à nos jours, quelle serait alors l'image, la conception que vous auriez de Dieu qui aurait une épouse à ses côtés ?

    Concernant Ashéra, êtes-vous agnostique à son sujet ou êtes-vous complêtement athée ?

    Niez-vous tout à fait son existence, adoptant ainsi une croyance négative pour cette divinité ?

    Merci pour vos réponses

    5 réponsesReligions et spiritualitéil y a 8 ans
  • Jésus était-il aussi pacifique que ce que l'on dit ?

    Faut-il croire :

    Jean 14:27 "Je vous laisse la paix, je vous donne la paix"

    Actes 10:36 " Il a envoyé la parole aux fils d'Israël, en leur annonçant par Jésus Christ qui est le seigneur de tous"

    Luc 2:14 "[...]paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée"

    ou bien:

    Matthieu 10:34 "Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée.Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l'homme aura pour ennemis les gens de sa maison"

    Luc22:36 "Et il leur dit : Maintenant que celui qui n'a point d'épée vende son vêtement et achète une épée"

    8 réponsesReligions et spiritualitéil y a 9 ans
  • L'âme est-elle éternelle ou a-t-elle un début, un commencement ?

    Je demande ça parce que dernièrement, pour la énième fois, une personne apprenant mon incroyance

    m' a voué aux feux de l'enfer pour l'éternité

    Je lui ai rétorqué que j'envisageais éventuellement de me faire incinérer et que dans ce cas, étant déjà réduit en cendres je ne craignais plus grand chose

    elle m'a répondu que c'était mon âme qui brûlerait éternellement

    je lui ai alors demandé si celle-ci, si j'en avais une, était ou non éternelle

    oui, qu'elle m'a répondu

    j'ai encore demandé si cette âme avait commencé à être à ma naissance ou si elle avait toujours été pendant les milliards d'années qui l'ont précédée

    la personne a été incapable de me répondre

    Et vous ?

    5 réponsesReligions et spiritualitéil y a 9 ans
  • A quoi et à qui pouvait bien servir l'arbre de la connaissance ?

    Dieu interdit au couple primordial la consommation du fruit de l'arbre de la connaissance

    A l'évidence nous sommes dans la métaphore.Il faut en effet les Pères de l'Église pour

    sexualiser cette histoire car le texte est clair : manger de ce fruit dessille et permet de

    distinguer le bien du mal, donc d'être semblable à Dieu

    Passer outre au diktat de Dieu, c'est préférer le savoir à l'obéissance, vouloir connaître

    plutôt que se soumettre

    Dieu étant omniscient, cet arbre ne lui est donc d'aucune utilité

    Quant aux seuls humains du Paradis, il leur est interdit d'en approcher

    on peut s'interroger sur l'utilité de cet arbre

    6 réponsesReligions et spiritualitéil y a 9 ans
  • Comment récupérer photos et autres fichiers sur un disque dur HS ?

    Il y a quelques mois mon DD a lâché et il m'a fallu le remplacé

    Dessus il y avait plein de photos que je me promettais toujours

    de sauvegarder sur un CD mais vous savez ce que c'est, on reporte

    toujours ça à un autre jour

    une fois j'ai vu un logiciel dans un magasin qui assurait être en mesure

    de faire cette récupération.

    Hélas je n'avais pas ma carte bancaire sur moi et quand je suis retourné au

    magasin il n'y était plus et je n'avais pas mémorisé son nom

    Quelqu'un pourrait me dire s'il connait un logiciel capable de récupérer les

    données sur un disque dur HS

    Merci

    1 réponseLogicielsil y a 9 ans
  • Nos ancêtres les Gaulois faisaient-ils Ramadan et mangeaient-ils halal ?

    Bien sûr que non par TOUTATIS ! Par BELENOS !!

    Ils mangeaient du sanglier, buvaient de l'hydromel et nous sommes tous leurs descendants .

    Enfin nous ...

    ?

    8 réponsesReligions et spiritualitéil y a 9 ans
  • Qui pourrait me dire ce que faisait Dieu avant la Création?

    Pour pouvoir "créer" il fallait nécessairement qu'il soit là avant.

    Or, pas d'humains à surveiller pour voir s'ils font le bien ou le mal,pas de prières à écouter,pas de tremblement de terre,tsunami ou autre catastrophes à provoquer puisqu'il n'y avait rien.

    Ne devait-il pas s'ennuyer ?

    Et combien de temps a durer son ennui ?

    9 réponsesReligions et spiritualitéil y a 10 ans